Aller au contenu principal

Recherche et développement - Zones humides

  • 12 oct 2017
    Une équipe du CNRS en collaboration avec des chercheurs américains a mené une étude afin d’améliorer le traitement et la réutilisation des eaux usées des zones humides artificielles en utilisant les plantes. Les résultats trouvent des applications en métaremédiation.  
  • 12 sep 2017
    Un article de www.espace-sciences.org sur les activités sur le terrain des chercheurs.  Près de Lorient, les physiciens et les biologistes explorent ensemble le monde souterrain d’une zone humide...
  • 25 jan 2017
    Cette note est publiée dans le cadre de l'Initiative Méditerranéenne pour la promotion des solutions basées sur la Nature. Elle explique la contribution que peuvent avoir les zones humides dans l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, et propose des solutions liée à la planification et la gestion intégrée des territoires. Elle mentionne également le développement d'un réseau d’espaces naturels et d’initiatives méditerranéennes ainsi que l'importance d'une recherche appliquée valorisant l’innovation et diffusant les résultats.
  • 25 jan 2017
    Le programme Life tourbières du Jura vise à réhabiliter le fonctionnement d’un grand nombre de tourbières du massif jurassien franc-comtois. D’une durée de six ans (2014-2020), il mobilise d’importants moyens afin de conduire l’un des plus ambitieux projets de restauration de tourbières en Europe. D’importants travaux vont être conduits dans cette perspective, dont notamment la neutralisation de fossés de drainage, la réhabilitation de cours d’eau, la régénération de zones d’extraction ou l’abattage de plantations de résineux.
  • 25 jan 2017
    Le colloque « Réparer la nature ? L’exemple des milieux humides » s’est tenu les 3 et 4 février 2016 à Brest. Organisé par le Conseil départemental du Finistère et le Forum des Marais Atlantiques, avec le soutien financier de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, il a réuni 350 personnes autour de 6 sessions de présentations et d’échanges, des posters, des vidéos et des stands de partenaires. Les interventions des conférenciers et les posters exposés sont disponibles sur le site internet des Zones humides du Finistère.  
  • 25 jan 2017
    Depuis 2005 à Rampillon (Seine-et-Marne), des chercheurs Irstea et des acteurs du territoire (opérateurs de l’eau, agriculteurs et acteurs fonciers) travaillent ensemble à la réduction des pollutions diffuses d’origine agricole. Ils utilisent un dispositif innovant, situé entre la parcelle et le cours d’eau, appelé zone tampon humide artificielle. Les résultats obtenus en 2015 montrent que le dispositif réduit d’environ 40% les pollutions.
  • 25 jan 2017
    Le projet exploratoire RHIZU (Ruissellement Intense et Zones HUmides) a pour objet d’évaluer les conditions de coexistence entre infrastructures linéaires de transport et écosystèmes de type zones humides. L’hypothèse majeure qui est traitée dans cet article, publié en juin 2016, repose sur une gestion repensée des eaux de ruissellement au voisinage d’une infrastructure linéaire de transport terrestre. Une reconsidération de cette gestion par le concepteur puis l’exploitant voire par d’autres acteurs des territoires ciblés permettrait de développer ou restaurer des zones humides.
  • 24 jan 2017
    Ce projet a été mené de 2012 à 2015 par l'Université François Rabelais de Tour, l'ONF et le PNR Loire Anjou Touraine. Son objectif est la restauration des milieux humides forestiers dans le but de rétablir des habitats et des continuités écologiques en forêt de Chinon. Il se décline en deux volets : les travaux de réhabilitation et la restauration des communautés végétales.
  • 25 nov 2016
    Cette étude (2016-2019) est réalisée dans le cadre de l'Observatoire Hommes-Milieux (OHM) Littoral Méditerranéen. Elle vise à faire le lien entre gain écologique et gain pour l'homme relatif à la restauration écologique à travers la notion des services écosystémiques et de l’intégrité écologique. Elle s'intéresse aux les lagunes des étangs palavassiens.
  • 25 aoû 2016
    Le dossier « Zones humides et pouvoirs territoriaux » interroge les jeux de pouvoirs noués autour de la gestion des zones humides dans des territoires aussi différents que la Russie soviétique, les Îles Shetland et la France moderne. Comment les pouvoirs territoriaux administrent-ils les zones humides ? Observe-t-on des pratiques spécifiques ? Au cours des quarante dernières années, les zones humides sont passées du statut de territoires répulsifs à celui de rempart de la biodiversité.