Aller au contenu principal

Conception et repérage de point d'eau pour la création d'un réseau hydrogéologique de surveillance et de mesures manuelles sur l'aquifère des calcaires du Pli Ouest (Thau Ingril)

Page mise à jour le 25/02/2021

Type d'annonce *
Offre de stage

Description

Type de contrat : Stage – (niveau licence ou technicien supérieur)

Thématique : hydrogéologie, cartographie, terrain, topographie, base de données

Région : Languedoc-Roussillon

Ville : Sète (34)

Date début du contrat : mai-juin-2021 /

Date limite de réponse : 01/04/2021

Durée : 3 mois

Description de l’offre :
Le SMBT opère un réseau de suivi hydrogéologique de 12 stations de mesures automatisées sur l’aquifère karstique du Pli Ouest. Ce réseau permet de suivre les réserves en eau souterraines du territoire ainsi qu’évaluer la disponibilité de la ressource en eau. Ces stations ont été positionnées près de secteurs sensibles et stratégiques, et la fréquence (15 minutes) d’enregistrement permet de mieux comprendre les réponses de l’aquifère aux recharges (pluies), et à la pression (prélèvement) ou l’aléa climatique. Ce réseau permet dont d’appréhender les écoulements transitoires du système. En revanche, et malgré de nombreuses études historiques, si un modèle conceptuel des sens des écoulements a été posé, la spatialisation fine des axes de drainage et de la recharge spatiale n’est aujourd’hui pas suivi. Ainsi, les crêtes piézométriques et les lignes de partage des écoulements souterrains sont aujourd’hui approximées ou supposées sur certains secteurs. Afin de mieux comprendre les écoulements en régime permanent, le SMBT propose de construire un deuxième réseau de suivi, avec une fréquence d’échantillonnage mensuelle, mais avec un maximum de point de suivi sur le plan spatial, notamment proche de ces crêtes piézométriques ou en amont de l’aquifère.

Dans un premier temps, il s’agira de s’appuyer sur la base des sous-sols et les données déjà compilées par le SMBT sur l’inventaire des points d’eau afin d’établir des repérages terrain et caractériser les ouvrages. Ce travail nécessitera de nombreuses journées de terrain de repérage, de relevés (photos, topographie, mesures de conductivité et de piézométrie).

Dans un deuxième temps, l’ensemble de ces points d’eau repérés constituera une base de fiches patrimoniales avec l’ensemble des éléments requis de connaissance et d’observations sur le point d’eau.

Enfin, le dernier objectif du stage sera de proposer un plan final d’échantillonnage et de constitution du réseau en choisissant une liste de point, en proposant une architecture et modèle de données de la base, ainsi qu’en proposant des perspectives sur le traitement et l’exploitation de ces données recueillies afin d’établir potentiellement des cartes iso-piézométrique et des bulletins mensuels d’état de la ressource en eau.

Mission :
Objectif : Repérer les points d’eau du territoire et réaliser des diagnostics et fiches patrimoniales, organiser une structure d’une base de données et d’une proposition d’un plan de suivi de ces points

Détails :

 

  • S’approprier les enjeux et le contexte de l’étude ;
  • Réaliser des repérages et reconnaissance et inventaire des points d’eau
  • Récolter des données sur le terrain (topographie, mesures piézométriques et physico-chimiques…) ;
  • Construire une base patrimoniale de données des points d’eau
  • Proposer un protocole d’échantillonnage du suivi et d’organisation des données
Contact : A qui et où envoyer les réponses ?
Nom *
Ludovic CESMAT
Adresse électronique
l.cesmat@smbt.fr
Adresse postale (professionnelle)

Contact SMBT:

Civilité : Monsieur
Prénom : Ludovic
Nom : CESMAT
Fonction : chargée de mission en hydraulique et gestion environnementale
Tél : 04 99 04 72 07
Mail : l.cesmat@smbt.fr
 

Téléphone
04.99.0472.07

Profil candidat/e :

 

  • Formation BAC+2/3 / technicien supérieur
  • Connaissances souhaitées en hydrologie/hydrogéologie
  • Maitrise de certains logiciels QGIS et cartographique
  • Personne rigoureuse et méthodique, + travail de terrain
  • Esprit de synthèse
  • Goût pour le travail de terrain
  • Autonomie et sens de l’initiative
  • Avoir le permis de conduire

Salaire ou indemnisation : Indemnisation légale Condition de travail :

 

  • Stage de 3 mois avec/sans convention
  • Rapport de stage obligatoire à rendre avant la fin du stage
  • 35 heures/semaine
  • Horaires adaptés en fonction du travail
  • Frais de déplacement remboursés
  • Pas de possibilité d’hébergement
  • Permis B obligatoire