Aller au contenu principal

Ingénieur(e) en "Montage de projet collaboratif dans le domaine de l'eau"

Page mise à jour le13/05/2022

Type d'annonce *
Offre d'emploi

Description

Missions
L’ingénieur(e) en montage de projet recruté(e) aura pour missions i) d’identifier les différents acteurs opérationnels (bassins versants, collectivités, acteurs agricoles) à inclure dans un projet d’accompagnement d’une expérimentation "territoires zéro pesticide" conduite en Bretagne, ii) d’animer la co-construction, avec ces acteurs et les scientifiques, d’un projet de recherche-action visant à accompagner cette expérimentation; iii) de construire la maquette financière du projet, et de rechercher et mobiliser d’éventuels financeurs. Parallèlement à ces missions principales, l’ingénieur(e) en montage de projet recruté(e) aura aussi pour mission de produire une cartographie des recherches passées et actuelles réalisées en Bretagne sur la problématique de la contamination des eaux par les pesticides.

Contexte dans lequel s’inscrive ces missions :
La Région Bretagne a inscrit dans son Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d'Égalité des Territoires (SRADDET) l’objectif ″tendre vers une Bretagne zéro phyto à l’horizon 2040″, avec comme cible principale les produits  phytosanitaires de synthèse utilisés en agriculture. Cet objectif inclut la volonté de mettre en place des expérimentations visant à sortir des produits phytosanitaires, dont les conditions de mises en place ont fait l’objet d’une saisine adressée au Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne (Creseb), lequel a rendu un rapport sur la question en mars 2021.

Considérant que l’eau est le meilleur indicateur de l’impact des usages des pesticides en Bretagne par le double fait de sa capacité à intégrer et à moyenner dans l’espace et le temps l’ensemble des usages, et à constituer une matrice dans laquelle les pesticides sont relativement faciles à doser (par rapport à des compartiments comme le sol ou les aliments), et considérant aussi les enjeux sanitaires à la fois pour l’homme et les écosystèmes que représente la contamination de l’eau par les pesticides, le Creseb a suggéré que toutes ou parties de ces expérimentations puissent s’ancrer dans des territoires de bassins versants. Cela implique i) d’identifier l’ensemble des acteurs de terrain concernés par la problématique des pesticides, ii) d’évaluer les conditions de mise en relation de ces acteurs avec des chercheurs, et iii) d’évaluer les conditions d’élaboration d’un projet de recherche collaboratif entre
chercheurs et acteurs de terrain. Il s’agit également de mettre cette démarche d’expérimentation en perspective avec les projets de recherche actuels et passés déclinés en Bretagne sur la question des pesticides, de manière à capitaliser les résultats des projets terminés et à éviter des doublons avec des projets en cours.

Le Creseb a accompagné un consortium scientifique qui a défini la structure et les objectifs scientifiques d’un projet type (nom provisoire : projet SOPHY). Il s’agit maintenant de conduire une phase de co-construction avec des acteurs opérationnels afin d’élaborer un véritable projet de recherche-action. Cette phase est l’objet de la présente offre.

Activités
- Réalisation d’un annuaire des compétences de recherche sur les pesticides en Bretagne.
- Réalisation d’une cartographie des projets de recherche sur les pesticides en Bretagne.
- Identification des bassins versants (territoires) désireux de s’engager dans une expérimentation "territoires zéro pesticide" et possédant les meilleurs atouts pour coconstruire un projet de recherche-action avec les scientifiques.
- Production d’une maquette type d’un projet d’accompagnement scientifique d’une expérimentation "territoires zéro pesticide" ciblant l’amélioration de la qualité de l’eau.
- Evaluation des besoins en financement nécessaire pour mettre en place un tel projet.
- Identification des bailleurs de fonds susceptibles de financer un tel projet.

Compétences
- Etre titulaire d’un master, ou diplôme d’ingénieur ou équivalent, en agronomie environnement et/ou en sciences politiques (avec spécialisation environnementale)
- Connaitre les problématiques environnementales liées à l’usage des produits phytosanitaires
- La connaissance de l’environnement institutionnel et politique des collectivités territoriales serait un plus.
- La connaissance du contexte agricole breton et de ses acteurs serait également un plus.
- Une expérience dans un cabinet privé ou dans un bureau d’études privé travaillant dans le domaine de l’eau et de l’environnement serait également un plus.

Savoir-faire
- Avoir des compétences en conduite de projet :
o Recueillir, vérifier, sélectionner et actualiser les informations nécessaires au montage d’un projet collaboratif complexe
o Planifier l’activité et élaborer un tableau de bord de pilotage
o Hiérarchiser les priorités, gérer les urgences et respecter les délais
- Avoir des compétences en concertation/dialogue territorial/intermédiation scientifiques gestionnaires :
o Mettre en place un processus de travail collaboratif entre scientifiques et gestionnaires
o Animer des réunions multi-acteurs dans une posture d’intermédiation
o Savoir travailler en équipe
- Savoir rédiger des comptes-rendus, des rapports de synthèses
- Savoir présenter des résultats oralement de manière claire et synthétique
- Savoir définir un plan de diffusion des résultats obtenus

Savoir-être
- Etre rigoureux, organisé et méthodique
- Avoir un bon relationnel
- Avoir un esprit curieux et d’initiative

Contexte de travail
Le travail s’effectuera en lien étroit et permanent avec les chercheurs et enseignant-chercheurs de l’équipe "Eau et territoires" de l’UMR Géosciences Rennes, implantée sur le Campus de Beaulieu à Rennes, ainsi qu’avec les chercheurs déjà impliqués dans la réflexion sur le montage d’un projet de recherche visant à accompagner la mise en place d’expérimentations "territoires zéro pesticide" en Bretagne (Equipes INRAE de Rennes et Lyon ; Laboratoire Pereine de Limoges Ecole des Hautes Etudes en santé Publique de Rennes), et les membres de cellule d’animation du Creseb, structure à l’origine de la définition de ce que pourraient être les contours d’une expérimentation "territoires zéro pesticide".

L’équipe "Eau et territoires" de l’UMR Géosciences Rennes, regroupe 9 chercheurs, enseignant-chercheurs, 4 ingénieurs et techniciens et une dizaine de doctorants et postdoctorants, développant des recherches dans les domaines de l’Environnement et du Développement Durable. Outre Gérard Gruau, Directeur de Recherche au CNRS et responsable du projet dans lequel s’insère l’offre d’emploi, la personne recrutée travaillera en étroite association avec E. Jardé, Chargé de recherche au CNRS, et travaillant également sur la problématique des pesticides.

Contraintes et risques
La personne sera amenée à effectuer des déplacements fréquents en voiture (utilisation de
véhicules de services), en autonomie (permis de conduire B nécessaire), principalement à
l’échelle des quatre départements bretons, pour aller à la rencontre des acteurs des territoires
concernés par la problématique des pesticides.
Aucun risque particulier n’est relié au poste à pourvoir.

Contact : A qui et où envoyer les réponses ?
Nom *
Gérard Gruau
Adresse électronique
gerard.gruau@univ-rennes1.fr
Adresse postale (professionnelle)

Le contact est donné pour informations.

Pour être valides les candidatures (CV + lettre de motivation) doivent être impérativement déposées sur le portail Emploi du CNRS à l’adresse https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR6118-GERGRU-006/Default.aspx

Téléphone
02 23 23 60 86

Pour être valides les candidatures (CV + lettre de motivation) doivent être impérativement déposées sur le portail Emploi du CNRS à l’adresse https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR6118-GERGRU-006/Default.aspx