Aller au contenu principal

Stage « Améliorer la connaissance des rejets micropolluants »

Page mise à jour le 11/12/2020

Type d'annonce *
Offre de stage

Description

Contexte du stage :

La Dore, principal affluent rive droite de l’Allier, s’écoule sur une longueur de 138 km depuis sa source dans les hauts plateaux du Livradois jusqu’à sa confluence avec l’Allier. Son bassin versant couvre une superficie totale de 1 707 km² pour un réseau hydrographique de 2 500 km de cours d’eau découpé en 30 masses d’eau superficielles.

L'utilisation de la force motrice des cours d'eau du bassin versant est à l'origine d'une tradition industrielle autour de la coutellerie et du travail des métaux mais également de la papeterie ou de la tannerie.

En se modernisant l'activité du secteur industriel et celle de l'artisanat restent très développées sur le bassin versant de la Dore, notamment dans les secteurs de Thiers et d'Ambert où cohabitent industries traditionnelles et industries de pointe. A titre d'exemple, en 2014, sur le sous bassin versant « Dore aval », on comptait 561 entreprises de plus de 10 salariés dont 35 relevant du régime d'autorisation ICPE ; la plupart étant en relation avec la fabrication des produits métalliques et la collecte et le traitement des déchets (Montagne, 2014).

Le travail des métaux, qui est donc une des activités principales de ce secteur, occasionne une forte pression industrielle et artisanale sur la qualité des cours d'eau. Cette tradition industrielle a engendré des rejets en micropolluants (nickel, chrome, zinc, cuivre) dans les sols et les milieux aquatiques, notamment pour la Durolle.

Le bassin versant de la Dore fait l’objet d’un SAGE approuvé par arrêté inter préfectoral le 07 mars 2014 et porté par le Syndicat Mixte du Parc naturel régional Livradois-Forez. La stratégie définie par le SAGE de la Dore pour cette thématique consiste à mettre en place et à animer un réseau de partenaires techniques, artisans et TPE coutellerie/ métallurgie, à améliorer les connaissances et réduire les rejets sur le bassin de Thiers.

Dans ce contexte, des dispositions spécifiques à cette problématique ont été prises par le SAGE Dore qui définit le porteur du contrat territorial comme un maître d’ouvrage de certaines actions.

A travers son objet/compétence Gestion du Grand cycle de l’eau, le syndicat mixte du Parc porte également un programme d’actions visant la reconquête de la dynamique naturelle des cours d’eau et de leurs milieux associés, sur le bassin versant de la Dore. Son objectif principal est de contribuer à l’atteinte de l’objectif commun de la Directive Cadre européenne sur l’Eau qui demande l’atteinte du « Bon état des eaux ». Ce programme d’actions constitue le Contrat territorial du bassin versant de la Dore 2020-2025. L’année 2021 sera l’année 2 de sa mise en œuvre.

Ce stage s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat territorial du bassin versant de la Dore, notamment dans le volet B : Qualité, plus particulièrement B3 : Réduction des pollutions d’origine industrielle, du programme d’actions.

Objectifs du stage :

L’objectif principal du stage est de contribuer à mieux connaitre les pratiques ainsi que les éventuels rejets des artisans et des très petites entreprises de la coutellerie/métallurgie du bassin thiernois. Ce travail permettra de fournir au groupe de travail associé des éléments de connaissance. L’objectif de cette animation est de pouvoir proposer des solutions afin de gérer au mieux les déchets issus de leur production. Le rendu constituera un socle de travail afin d‘ alimenter les échanges sur les perspectives des actions pouvant être mises en place. Les acteurs concernés, notamment la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Puy-de-Dôme et la Régie de l’eau de Thiers, seront associés. Le travail sera mené en cohérence avec différents outils portés par le Parc (SAGE Dore, Charte du PNRLF).

Le stagiaire contribuera à :

  • Compléter le recensement de ces artisans et des TPE ;
  • Elaborer un support permettant d’identifier les pratiques, de classer ces entreprises en fonction de leurs rejets et d’établir un bilan des conventionnements de raccordement avec la commune ;
  • Identifier des moyens d’amélioration des pratiques et de sensibilisation qui serviront à alimenter les échanges au sein du réseau constitué des partenaires et des entreprises ;
  • Initier une animation spécifique sur le bassin versant de la Dore en lien avec cette thématique.

Missions du stagiaire :

Le stagiaire devra dans un premier temps prendre contact avec les différents acteurs et organismes à même de lui fournir les informations nécessaires à l’élaboration d’une base de données recensant les artisans et très petites entreprises travaillant dans le domaine de la coutellerie/ métallurgie. Elle sera le point de départ pour élaborer un support pertinent permettant d’aller rencontrer ces entreprises afin de connaitre les contraintes induites par les procédés de fabrication employés et les difficultés qui leur sont inhérentes dans la gestion de leurs effluents et de leurs déchets chargés en micropolluants métalliques.

Ce diagnostic vise à renforcer les connaissances sur les pratiques de ces industriels. Il devra permettre de cerner les procédés de fabrication qu’ils emploient, éléments chimiques employés, déchets issus de la production et le devenir de ces éléments, dont certains sont retrouvés dans les milieux aquatiques.

Cette démarche devra mettre en exergue les difficultés et les contraintes que peuvent rencontrer ces entreprises dans la gestion de ces micropolluants et rechercher s’il est possible d’estimer les volumes rejetés et de localiser les secteurs du bassin versant pouvant être les plus impactés. Ces données seront cartographiées et pourront définir la mise en œuvre ou non d’actions futures du contrat territorial Dore, notamment l’action B3b, « Etudes des sédiments de la Durolle ».

Le stagiaire devra ensuite proposer des solutions permettant de limiter les rejets de ces effluents. Plusieurs solutions pourront être avancées, l’objectif est de pouvoir à terme accompagner ces entreprises dans une gestion plus vertueuse de leurs pratiques vis-à-vis des milieux aquatiques.

Le stagiaire aura l’occasion de mettre en pratique et de parfaire ses connaissances et compétences en matière de :

  • Elaboration d’une méthodologie et de supports pour collecter des informations sur le terrain et lors de rencontres ;
  • Compréhension de l’altération des cours d’eau par des substances spécifiques (notamment nickel, chrome, zinc, cuivre) ;
  • Expertise dans la gestion de composés chimiques ;
  • Système d’Information Géographique et rendus cartographiques (cartes géographiques, thématiques et atlas) ;
  • Mise en place de protocoles.

Ce travail se fera en collaboration avec les partenaires techniques et financiers du Contrat territorial au travers d’un groupe de travail du SAGE.

La phase de rencontre des entreprises pourra commencer en binôme avec l’un des animateurs du Contrat territorial.

Le stage intègrera donc une phase de terrain estimée à 50% du temps et une phase de bureau (conception d’outils, analyse de données, rédaction du rapport de stage, …) estimée à 50% du temps.

PROFIL SOUHAITE

Master 2 en génie de l’environnement et de l’industrie ; Site et sol pollué ; Risque et environnement ; Gestion de l’environnement ; 

Connaissance de la fonctionnalité des cours d’eau ;

Connaissance dans la détermination de l’état écologique des cours d’eau ;

Bonne connaissance dans la chimie de l’environnement ;

Connaissance SIG (QGis) ;

Esprit d’équipe et aptitude au travail en autonomie, bonne organisation, sens de l’initiative et de la communication ;                                                                 

Connaissances de base de la suite bureautique office ;

Permis de conduire B et voiture indispensables.

CONDITIONS MATERIELLES

Stage de 5 à 6 mois à réaliser courant 2021 ;

Indemnité mensuelle : selon réglementation en vigueur ;

Déplacements : véhicule de service du syndicat mixte du Parc pour les trajets liés au stage ;

Hébergement et repas à la charge du stagiaire ;

Lieu de travail : Maison du Parc naturel régional Livradois-Forez (Saint-Gervais-sous-Meymont - 63) sous réserve des futures mesures mises en place par le gouvernement.

Contact : A qui et où envoyer les réponses ?
Nom *
Monsieur le Président du Parc naturel régional Livradois-Forez
Adresse électronique
c.castelo@parc-livradois-forez.org
Adresse postale (professionnelle)

Maison du Parc – 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont

 

Téléphone
RENSEIGNEMENTS Sylvain RIGAUD, chargé de mission : s.rigaud@parc-livradois-forez.org 04 73 95 57 57

Envoyer lettre de motivation et CV avant le 04 Janvier 2021 à :

M. le Président du Parc naturel régional Livradois-Forez

Maison du Parc – 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont

Ou par mail c.castelo@parc-livradois-forez.org