Aller au contenu principal

Captages d’eau et pollution diffuse : quelles avancées dans les démarches de protection ?

Page mise à jour le 28/10/2015

Captages d’eau et pollution diffuse

15 années se sont écoulées depuis l’adoption de la DCE, 6 depuis le Grenelle de l’Environnement. Où en est-on de la protection des captages d’eau potable vis-à-vis des nitrates et pesticides ?


Sur les 34 000 captages d’eau destinée à la consommation humaine en France, 3 000 sont touchés par une pollution en nitrates ou en pesticides, tandis que près de 2 000 ont été abandonnés entre 1998 et 2008 en raison de la mauvaise qualité de leur eau. En 2009, 532 captages ont été désignés "prioritaires" suite au Grenelle de l’Environnement, avec comme objectif de mettre en place des programmes d’actions visant à reconquérir la qualité de leur eau. Cette liste va être étendue à 1000 captages "prioritaires" par l'adoption des SDAGE 2016-2021.


Quel est le bilan aujourd’hui ? Quelles sont les forces et faiblesses de ces démarches ? Quelles recommandations formuler ? Ce sont les questions auxquelles les ministères chargés de l’écologie et de l’agriculture et l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) ont voulu répondre avec l’appui d'un groupe d’experts.