Aller au contenu principal

Le coût des espèces exotiques envahissantes : première enquête nationale

Page mise à jour le 14/10/2015

Analyse économique des espèces exotiques envahissantes en France : première enqu

Durant cinq années, le Commissariat général au développement durable a mené une enquête pour évaluer l’impact économique des espèces exotiques envahissantes (EEE) en France. L’étude révèle qu’elles coûteraient à la France un total de 38 millions d’euros par an, en termes de dépenses et de dommages occasionnés.


Les espèces exotiques envahissantes (EEE) constituent au niveau international la cinquième cause majeure de la dégradation des écosystèmes. L’Europe compterait plus de 1 500 EEE, mobilisant des milliers d’acteurs. Si parfois leur présence apporte un bénéfice économique, leurs impacts croissants sur les plans environnementaux et sanitaires, ont amené les gestionnaires des territoires à investir des sommes de plus en plus importantes pour tenter de réguler leur propagation.


Quelles sont les dépenses menées contre les EEE en France ? Quel est le coût et la nature des dommages occasionnés ? Quelles sont les sources de financement mobilisées ? Comment évoluent ces dépenses dans le temps, l’espace et selon les espèces ciblées ?


Les réponses à ces questions sont disponibles dans l’étude menée par le Commissariat général au développement durable sur la période 2009-2013, auprès des services de l’État, des collectivités territoriales et de leurs groupements, des établissements publics, des gestionnaires d’espaces naturels, des chercheurs, et des entreprises, ...