Aller au contenu principal

Lutte contre les pollutions diffuses : quels éléments de connaissance sur les transferts de polluants ?

Page mise à jour le 17/07/2018

Lutte contre les pollutions diffuses : quels éléments de connaissance sur les tr

Mieux connaître les actions de réduction des transferts de pollution réalisées dans le bassin Loire-Bretagne, c’est l’objectif d’une étude menée par l’Agence de l’eau en 2017. Dans le cadre de son programme d’intervention et suite à cette étude, elle met à disposition deux fiches techniques pour comprendre et agir sur les transferts de pollutions d’origine agricole.


 


Nombreux sont les territoires qui visent à caractériser la sensibilité d’un bassin aux prélèvements et sa vulnérabilité aux transferts de polluants, pour mettre en évidence les pressions quantitatives et qualitatives exercées sur les ressources en eau par les activités agricoles.


 


L’Agence de l’eau Loire-Bretagne, dans son programme d’intervention, fait de la réduction des transferts de pollutions un axe fort pour lutter contre les pollutions diffuses agricoles. A ce titre, elle vient de diffuser deux fiches techniques qui rassemblent les éléments de connaissance sur les transferts de particules de sol et de pollutions diffuses.


 


La première fiche s’intéresse aux "Transferts de pollutions diffuses agricoles et de particules de sol aux milieux aquatiques". Elle regroupe les éléments de connaissances principaux relatifs à la thématique "transferts". Cette thématique concerne l’ensemble des transferts de pollutions diffuses agricoles et de particules de sol, des versants aux milieux aquatiques, par ruissellement, érosion hydrique et drainage. Seuls les transferts, sur les versants ruraux, en surface et en sub-surface ayant pour vecteur l’eau sont concernés.


 


Dans cette fiche, il n’est donc pas fait mention des transferts en zone urbaine, des transferts par érosion éolienne et érosion des berges, du lessivage vers les nappes souterraines et de la dérive des phytosanitaires.


 


La deuxième fiche s’intéresse aux "Leviers pour réduire les transferts de particules de sol et de pollutions diffuses agricoles aux milieux aquatiques". Plus précisément, elle met en lumière les pratiques agricoles limitant les transferts ainsi que les dispositifs tampons, ces parcelles du paysage rural destinées à assurer une fonction d’interception et d’atténuation des transferts.