Milieux aquatiques : la liste de vigilance des substances à surveiller a été actualisée

19 juin 2018
Milieux aquatiques : la liste de vigilance des substances à surveiller a été act

Préserver les milieux aquatiques sur chaque territoire est essentiel. En ce sens, la liste de vigilance des substances à surveiller dans ces milieux a été mise à jour par la Commission européenne. Quinze polluants sont comptabilisés au total : s'ils sont susceptibles de présenter un danger pour l'environnement de par leur toxicité, leur présence dans les milieux aquatiques reste à confirmer afin d'évaluer un risque. Explications.

L'objectif de la surveillance de cette liste de vigilance est de recueillir des données afin de pouvoir évaluer un risque à l'échelle européenne vis à vis de certaines substances émergentes. En fonction des résultats, les substances en question peuvent ensuite intégrer les listes de substances prioritaires de la Directive Cadre sur l'Eau * et faire l'objet d'objectifs environnementaux au titre de cette réglementation. Après évaluation des données de suivi de la première liste de vigilance recueillies au cours des années 2016 et 2017, la Commission européenne a actualisé cette liste au printemps 2018.

Vis-à-vis de la première liste établie en mars 2015, cinq substances ont été exclues par la Commission européenne car suffisamment de données de qualité ont été recueillies au cours des deux années de suivi. Les autres substances de la première liste sont reconduites et devront faire l'objet d'un suivi au cours des années 2018 et 2019.

Les substances présentes dans la liste initiale et maintenues lors de la mise à jour sont les suivantes :

  • les antibiotiques macrolides (au nombre de 3), des antibiotiques capables de diffuser dans les tissus de l'organisme et à l'intérieur des cellules,
  • les néonicotinoïdes (au nombre de 5), des insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes,
  • le méthiocarbe, un phytosanitaire à usage d'insecticide endothérapique,
  • le 17-Alpha-éthinylestradiol (EE2), un oestrogène synthétique surtout utilisé dans des contraceptifs,
  • le 17-Bêta-estradiol (E2), substitut hormonal, associé à l'hormone oestrogène Estrone (E1), également sur la liste.

A ces 12 substances déjà présentes, s'ajoutent trois nouveaux polluants. Il s'agit du métaflumizone (insecticide du groupe des semicarbazones), de l'amoxicilline (antibiotique de la famille des pénicillines) et de la ciprofloxacine (antibiotique de la famille des fluoroquinolones). Ces ajouts s'inscrivent notamment dans le cadre de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Thèmes
:
Autres substances chimiques.

Toutes les actualités


▲ Haut de page