Aller au contenu principal

Un clip vidéo pour le reméandrage de l'Ellé de 2015 à 2018

Page mise à jour le 22/02/2019

Un clip vidéo pour le reméandrage de l'Ellé de 2015 à 2018

Comme de nombreux cours d'eau sur le bassin versant (BV) Ellé-Isole-Laïta, l'Ellé a fait l'objet à la fin des années 60, de recalibrage d'ampleur qui a profondément modifié le profil du cours d'eau et homogénéisé le milieu. Les travaux visent à agir sur la morphologie du cours d’eau pour restaurer ses fonctionnalités et ses caractéristiques structurantes. Les objectifs sont multiples et complémentaires : ralentir les écoulements, restaurer les conditions hydrauliques de la zone humide attenante, réhabiliter les habitats aquatiques, améliorer la qualité de l'eau, développer une technicité, communiquer sur l'intérêt du reméandrage. L’action participe sur le BV de l’Ellé, au rétablissement des infrastructures naturelles à même d’atténuer les crues et de soutenir les étiages.

Portée par Roi Morvan Communauté et la Fédération de Pêche du Morbihan, dans le cadre du CTMA de la rivière Ellé et ses affluents, l'action a été réalisée à Langonnet (56), sur le cours principal de l’Ellé, à environ 10 kms de la source. La rivière évolue dans une vaste zone humide, en amont d'un captage. Le tracé est rectiligne, le gabarit sur-élargi, les berges verticales, l’habitat banalisé et la pente quasi-nulle. Ce site est niché dans une ancienne zone de marais qui n’est plus en fonctionnement du fait du recalibrage. Les travaux ont consisté à la création de 14 méandres : d’une longueur initiale de 950 ml, le cours d’eau mesure désormais 1540 ml, pour un coût de 60 000 €.

Pendant 50 ans, l’aménagement du territoire a consisté à évacuer l’eau. Ce film démontre que le reméandrage, facile à mettre en œuvre, est efficace, transversal et permet de donner une forte résilience à un bassin versant pour qu’il s’adapte aux effets du changement climatique.

SAGE concernés
En savoir plus