Sujet : Suivi hauteur d'eau : débit

3 réponses [Dernière contribution]
Anonyme
Forums
:
Crues et inondations.
Thèmes
:
Cours d'eau, Crues et inondations, Gestion quantitative.

Bonjour à tous,

Dans le cadre du suivi d'étiage sur le bassin * du fleuve Hérault, nous effectuons déjà des jaugeages ponctuels. Nous souhaitons maintenant enregistrer les variations de débits sur la période estivale (juin à septembre). Pour ça, nous souhaitons équiper certains affluents du bassin versant * avec des stations permettant la mesure des débits.

L'une des contraintes majeures est le vandalisme. En effet, notre bassin * versant est soumis durant cette période à une fréquentation importante des berges (canoé, baignade, etc.). Le matériel se doit donc d'être discret. La seconde contrainte est liée au risque inondation. Les crues peuvent survenir rapidement à partir de mi-août. Il y a donc un risque que le matériel ne puisse être récupéré en cas de crue subite.

Dans ce contexte nous souhaitons équiper les sites choisis avec du matériel peu onéreux. Nous nous intéressons donc au capteur de pression, notamment celui-ci (voir en ligne ). Il est indiqué une sensibilité de l'ordre de 0,4 cm. L'autonomie permettrait de placer ces sondes et d'enregistrer les variations de niveau au pas de temps horaire. Ces sondes permettent également un suivi température. Ces capteurs de pression associé à des jaugeages réguliers nous permettrait d'établir des courbes de tarrage, et donc de suivre l'évolution estivale des débits.

Avez-vous déjà utilisé ce type de matériel ? Si oui, pourriez-vous me communiquer les avantages et inconvénients ? Enfin, si vous avez mis en place des suivis de ce type dans vos structures, je suis également preneur de tout retour d'expérience.

Merci de votre aide.

Nom du contributeur:
Florian PONTRAMON
Laurent DANNEVILLE
Bonjour,Le Parc des Grands

Bonjour,

Le Parc des Grands Causses gère depuis plus de 20 ans une quarantaine de station shydrométriques sur son territoire et notamment sur des petits cours d'eau.

Vous pouvez m'appeler ou Christophe APOLIT, on pourra vous renseigner.

Il me semble que pour des mesures d'étiage, 0.4 cm n'est pas suffisant

Cordialement,

Laurent DANNEVILLE

Directeur Général Adjoint

Responsable du pôle ressources naturelles et biodiversité
Parc naturel régional des Grands Causses
71 boulevard de l'Ayrolle - BP 50126 - 12101 MILLAU cedex
tél direct : 05 65 61 43 59
tél. : 05 65 61 35 50 (standard) - fax : 05.65.61.34.80
www.parc-grands-causses.fr

Guillaume CANAR
Bonjour,Nous nous sommes

Bonjour,

Nous nous sommes posé la même question cette année.

A priori, la fiabilité de ces sondes est très variable d'une marque à l'autre, quoiqu'en disent les fournisseurs.

Un écologue, qui utilise très fréquemment ce type de matériel, après avoir testé les sondes Divers de Schlumberger de la SDEC, nous a conseillé les Levelloger de Solinst de PLM-équipements.

Cordialement,

Guillaume CANAR - Animateur Contrat de rivière

Olivier NAVARRO
bonjour,tout comme vous,

Bonjour,

Tout comme vous, dans une vie professionnelle précédente, j'ai travaillé à l'instauration, à l'évolution, au développement de réseaux de suivi-surveilance hydrologique (qualité, températures, hauteurs ...). Une des difficultés est que désormais, il y a quand même beaucoup de fournisseurs qui ont tous le meilleur matériel, le plus précis, le plus fiable. Concernant la précision, c'est une donnée constructeur donc probablement optimiste (comme les consommations et les rejets de CO2 des voitures données par le constructeur). Sur le principe, il faut partir sur le plus précis. A vous de voir si 0,5 ou 1 cm d'erreur sur la hauteur engendre une grosse erreur sur le débit par rapport à vos sections.

Les fournisseurs et sociétés qui ont pignon sur rue sont par exemple OTT, SDEC (plutôt spécialisé en divers) et il y en a d'autres. J'ai travaillé avec Anhydre, Christian Haritchaballet qui était plutôt de bons conseils et objectif. Il est peut-être toujours en activité.

Les sondes seront-elles posées en eaux saumâtres, par exemple proche de l'embouchure ? Je vous demande cela par rapport au choix céramique qui est réservé aux eaux corrosives (mer, eaux usées, etc.). Sinon, l'inox est très bien pour les eaux douces voire pour une utilisation temporaire, même si les eaux sont un peu salines.

Concernant le vandalisme ou le vol, effectivement c'est complètement à prendre en compte. Je vous conseillèrerai de prévoir de mettre les sondes dans des tubes percés (PVC ou acier), eux mêmes fixés à la roche si possible, ou pile de pont ou autre support solide. Le tout est de s'assurer de la porosité du tube pour que le niveau à l'intérieur et à l'extérieur soit bien le même. Vous pouvez envisager un système de bouchon anti-vol sur le haut. C'est moins facile de partir avec le tube ou d'y mettre les mains.

Une autre solution est de partir sur de la location.

Olivier Navarro

Directeur

Syndicat Mixte de l'Ouvèze Provençale

▲ Haut de page