Aller au contenu principal

Adaptation au changement climatique : témoignages et retour d’expériences en Loire-Bretagne

Page mise à jour le 01/04/2016

Face aux effets du changement climatique, une gestion intégrée par bassin est décisive pour assurer la pérennité des ressources en eau. Le comité de bassin Loire-Bretagne a décidé fin 2015 d’engager la rédaction d’un plan de bassin d’adaptation au changement climatique. Le 10 mars 2016, il a entendu plusieurs témoignages d’experts et d’acteurs du bassin. Ils sont unanimes : chercheurs et acteurs des territoires doivent agir ensemble pour construire un plan d’adaptation.


Le comité de bassin Loire-Bretagne prépare son plan d’adaptation : il apparaît obligatoire de ne pas attendre les effets du changement climatique pour adapter les territoires, les techniques ou les pratiques. Pour l’eau, il s’agit de mieux utiliser la ressource, d’éviter tout gaspillage, et de mieux préserver les milieux et la biodiversité.


Le 10 mars 2016, il a abordé ce chantier en échangeant sur la base du retour d’expériences de :



  • Michel DANTIN, président du comité de bassin Rhône-Méditerranée, qui a élaboré un plan similaire,

  • Philippe BOISSEL, directeur du centre Météo France de Bourges, sur les aspects du changement climatique observables et ceux à venir,

  • Philippe MEROT, chargé de mission à l’INRA, sur la prise en compte des impacts du changement climatique par les différents acteurs,

  • Florentina MOATAR, enseignante-chercheure à l’Université de Tours, à propos de l’impact du changement climatique sur les débits et la qualité des cours d’eau de la Loire.


Au cours de la table ronde qui a suivi, des acteurs du bassin ont présenté les démarches et les outils pratiques déjà développés sur leurs territoires. Il a notamment été question du dispositif « Cactus » pour l’adaptation au changement climatique, constitué de fiches à destination des élus, des "Ateliers du climat" organisés entre des Commissions Locales de l’Eau et des universitaires ou encore de l’observatoire "Oracle" qui propose une palette d’indicateurs sur le changement climatique et ses impacts sur l’agriculture.