Aller au contenu principal

Développer les liens entre acteurs locaux : quels corridors créer ? Quelles continuités à trouver ?

Page mise à jour le 26/07/2017



Cette présentation a été réalisée dans le cadre du séminaire national schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) et trame verte et bleue (TVB) qui a eu lieu les 6 et 7 juin 2016 à Montpellier. Il a été organisé par le Ministère chargé de l’environnement, l'Office international de l'eau (OIEau) et l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) devenu l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), avec l'appui du groupe de travail national SAGE, des Agences de l'eau, de l'Atelier technique des espaces naturels (Aten), maintenant intégré à l’AFB, ainsi que des autres membres du centre de ressources trame verte et bleue.




Présentation - Marina TOMADIN et Vayana DOMINIQUE, Territoire de la Côte Ouest


Animateur/trice : Sophie GIRAUD, Parc naturel régional Golfe du Morbihan



L ’approche "bassin versant " sur l’Ouest de La Réun ion : le SAGE Ouest et l’expérimentation GIML au service de la TVB


D’une part, le SAGE fixe, coordonne et hiérarchise des objectifs généraux d'utilisation, de valorisation et de protection quantitative et qualitative des ressources en eau et des écosystèmes aquatiques, ainsi que de préservation des zones humides. Déclinaison du SDAGE à une échelle plus locale, il vise à concilier la satisfaction et le développement des différents usages (eau potable, industrie, agriculture, etc.) et la protection des milieux aquatiques, en tenant compte des spécificités d'un territoire. Il repose sur une démarche volontaire de concertation avec les acteurs locaux.


D’autre part, le SRCE a pour objectif d’élaborer un nouvel outil d’aménagement du territoire en faveur de la biodiversité : la trame verte et bleue. Cette démarche vise à maintenir et à reconstituer un réseau sur le territoire national pour que les espèces animales et végétales puissent communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire ou se reposer, afin d’assurer leur survie tout en facilitant leur adaptation au changement climatique.


L’élaboration des SRCE est en marche depuis l’année 2013. Celle des SAGE a été lancée depuis l’année 1997, avec une forte progressivité depuis dix ans. Une réflexion à l’échelle régionale pour les SRCE et une logique hydrographique pour les SAGE se dégagent. La prise en compte du SRCE dans le SAGE est de plus en plus effective et les deux outils présentent aujourd’hui des objectifs généraux communs. L’élaboration de chacun se fait au sein de réseaux différents mais impliquent des acteurs communs.


Voir/Télécharger la présentation


Restitution - Sophie LARDILLEUX, DREAL Normandie


Un vernis culturel commun de connaissances en amont unit les techniciens des deux domaines (SAGE et TVB). En termes de lien, des réseaux sur la TVB sont en cours de création et des instances (comité de pilotage, CLE) sont évoquées.


Des freins identifiés


Les liens entre acteurs locaux sont freinés par plusieurs facteurs. Le premier concerne le cloisonnement entre les services (les agents concernés par la TVB et le SAGE ne sont pas forcément dans le même service au sein d’une DREAL ou d’une DDT). Le second est lié aux instances de concertation diverses qui ne sont pas toujours coordonnées. Ensuite, certains acteurs sont malheureusement peu ou ne sont pas convaincus. Quatrièmement, la complexité des thèmes à aborder nécessite de la pédagogie. Pour finir, des différences de gouvernance existent, les temporalités sont multiples (le SAGE peut précéder le SRCE et inversement, ceci sur des périodes non identiques) et les échelles d’intervention sont différentes.


L’hypothèse d’une synergie idéale


Dans l’hypothèse où les moyens disponibles ne seraient pas une limite, plusieurs pistes sont à exploiter.


• Premièrement, il serait intéressant de renforcer l’animation en développant une ingénierie territoriale afin de travailler en réseau à chaque échelle : au niveau régional pour mettre en commun des expériences intéressantes, au niveau du SCOT en faisant de la CLE une PPA et au niveau des EPCI ou des collectivités locales.


• Deuxièmement, élargir les réseaux « eau » à la thématique TVB, par exemple en termes de bocage et de ripisylve, paraît important.


• Troisièmement, il est nécessaire d’avoir des outils partagés entre professionnels. Les acteurs du SAGE travaillent en partenariat avec les acteurs de la gestion intégrée des milieux littoraux et maritimes pour la réalisation de sites web, l’animation ou la communication auprès des scolaires. Il faudrait se pencher sur l’élaboration de plaquettes de communication communes pour informer sur les objectifs convergents des thématiques « eau » et « biodiversité ».


• Enfin, échanger entre acteurs en amont de l’élaboration des SAGE et SRCE, pour profiter des avancées dans les connaissances et vérifier qu’il y ait une bonne cohérence entre les deux, est essentiel.


Voir/Télécharger la présentation de l'atelier n°1 "Développer les liens entre acteurs locaux : quels corridors créer ? Quelles continuités à trouver ?"



Thèmes
Continuité écologique
Périodes
-
Libellé de la structure à contacter
Territoire de la Côte Ouest ; Parc naturel régional Golfe du Morbihan; DREAL Normandie
Localisation de la structure à contacter (commune)