Aller au contenu principal

Restauration de la continuité écologique des cours d’eau : exemples de pratiques en Europe

Page mise à jour le 26/08/2021

Afin d’améliorer l’état des cours d’eau, les pays européens mettent en œuvre des actions pour restaurer la continuité écologique. Entre 2017 et 2020, l’Office International de l’Eau a réalisé une étude sur le sujet, avec le soutien financier de l’Office français de la biodiversité. Le rapport de cette étude et une synthèse sont maintenant disponibles.

Les rivières ont subi des modifications importantes au fil des siècles : canalisation, élargissement du  lit, artificialisation des berges, mise en place de seuils ou de barrages... Ces changements ont des conséquences néfastes sur le fonctionnement des écosystèmes associés. Les habitats se banalisent et la diversité biologique en est affectée. La qualité de l’eau se dégrade, du fait notamment de la modification des écoulements qui diminue la capacité de la rivière à «s’auto-épurer». Or, assurer la continuité écologique des cours d’eau est une condition nécessaire à l’atteinte du bon état écologique au titre de la Directive Cadre Européenne sur l’eau (DCE) : « Les Etats membres [de l’Union Européenne] protègent, améliorent et restaurent toutes les masses d’eau de surface ».

Pour répondre à ces obligations réglementaires, et de façon générale pour retrouver le bon fonctionnement de leurs cours d’eau, les pays européens ont mis en place depuis quelques années des stratégies et actions pour restaurer la continuité écologique de leurs cours d’eau.

Si certains types d’actions sont communs à plusieurs pays, chacun présente cependant ses spécificités et ses manières propres d’agir. Afin d’identifier ces outils et actions, l’Office International de l’Eau a mené une étude entre 2017 et 2020, sur la restauration de la continuité écologique longitudinale des cours d’eau dans quatre pays européens : la Belgique, l’Espagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni.

Pour chacun de ces quatre pays, les parties suivantes ont été traitées dans l’étude : 

  • Organisation de la gestion de l’eau dans le pays 
  • Etat du milieu 
  • Stratégies & Réglementations autour de la continuité écologique 
  • Acteurs 
  • Principales actions mises en oeuvre 
  • Eléments financiers 
  • Outils techniques 
  • Actions et/ou évolutions prévues 
  • Freins / leviers d’actions

Une synthèse de cette étude a également été réalisée, et en propose quelques extraits choisis.

Consultez :